24 heures après la commémoration du 73ème anniversaire du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), une messe d’action de grâce a été célébrée à l’église St Jean de Cocody à la demande de Henri Konan Bédié, président du parti septuagénaire. Dans son homélie, le curé de la paroisse a invité les militants à persévérer dans la lutte de « libération de l’homme…et de l’unité africaine ».

« En atteignant 73 ans d’âge qui équivalent aux noces de feintes alliages de fer et de carbone le Pdci-rda à la grâce d’avoir résisté au feu des obstacles et des difficultés du temps et garde toujours son charme. Que le Pdci-Rda soit toujours persévérant dans sa lutte car, dans les arcanes de l’histoire ivoirienne, la voix du Seigneur ne cesse de retentir » a recommandé mercredi 11 avril, l’Abbé Hyppolite Agnigori, Curé de la paroisse Saint Jean de Cocody. Toutefois, il exhorte le Pdci à ne pas céder au découragement quelqu’en soient le chant des cygnes.

« 73 ans dans la vie d’un parti politique, c’est une grâce. Je pense que c’est la vérité (…) le Pdci-Rda est dans cette dynamique de libération de l’homme, de l’Afrique elle-même et de l’unité africaine. Ne baissez pas les bras» a invité le célébrant. Avant de faire un rappel sur des paroles du père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne sur la nécessité de rassembler les ivoiriens. Lesquelles paroles résonnent encore dans la mémoire des ivoiriens, 49 ans après.

« Le président Félix Houphouët-Boigny, dans son message des vœux au Synesci, le 8 janvier 1970 à Abidjan, disait et je cite: ‘‘Ne vous laissez pas diviser. Dieu aidant, nous pouvons, malgré toutes les difficultés, aller de l’avant et voir la Côte d’Ivoire dans la vocation qui est toujours la sienne dans la lutte que nous menons depuis tant d’années: être le flambeau de la vraie paix, le flambeau de la lutte des uns et des autres dans la zone. Voilà l’idéal que nous comptons léguer à nos populations’’ ».

Séraphin Kouamé