Cest le 15 février 1951 que François Mitterrand, alors ministre de la France d’Outre-mer inaugurât le Port d’Abidjan. 68 ans après, Amadou Gon Coulibaly, premier ministre ivoirien a inauguré le canal de Vridi qui est élargi et approfondi. Il avait lui-même procédé au lancement des travaux d’élargissement et d’approfondissement en 2015.

Inauguré ce jeudi 21 février 2019, le nouveau canal offre ainsi la  possibilité au Port autonome d’Abidjan d’accueillir les plus grands navires fréquentant les côtes africaines, jusqu’à 350 mètres de longueur avec 16 mètres de tirant d’eau, (la partie immergée du bateau vaut 16 m) et plus d’attente pour les navires.

Le canal de Vridi est l’unique entrée des navires au port d’Abidjan. Avant les travaux d’extension, le canal de Vridi ne pouvait pas accueillir des navires de plus de 260 mètres de longueur et de plus de 11,50 mètres de tirant d’eau, avait un temps d’attente des navires élevé (10h / jour en moyenne), et manquait de compétitivité.

Ce projet d’envergure d’un coût global de 150 milliards Fcfa dont un prêt de 127,5 milliards Fcfa de Eximbank de Chine (85%) et 15% de fonds propres du PAA soit 22,5 milliards, devrait permettre une économie d’échelle pour les chargeurs et les armateurs par la possibilité d’accueil de grands navires.

Cet ouvrage ayant duré 3 ans, a occasionné 1800 emplois directs dont 350 chinois et 1450 ivoiriens qui ont été créés. A cet effet grâce au dynamisme de tous les ouvriers, l’ouvrage a été livré plutôt que prévu.

Selon le directeur général du Port autonome d’Abidjan Yacouba Hien Sié « Les navires transportant 10.000 conteneurs au voyage pourront désormais fréquenter notre port contre 3.500 conteneurs au voyage antérieurement. Ce canal inauguré aujourd’hui et les infrastructures qui seront livrées avant 2020, comme le 2ème terminal à conteneur, permettront d’écrire en lettre d’or, l’avancée de la Côte d’Ivoire sur le chemin de l’émergence économique pour les 100 années à venir au moins » a t-il dit.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de la grande chancelière, d’une dizaine de membre du gouvernement, de l’ambassadeur de la Chine, du président de la chambre des chefs et rois de Côte d’Ivoire, Nanan Tanoé Désiré et d’une forte délégation de braves dockers.

Patrick kouamien