Les Etats-Unis ont investi 25 millions de dollar américain dans la lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire en 2018. Ils comptent renouveler le soutien pour l’exercice 2019 avec le même montant. Ce don s’inscrit dans le cadre de l’Initiative du président des États-Unis contre le paludisme (PMI).

L’information a été livrée lors de la publication le 07 mai, de son 13ème rapport annuel pour l’exercice 2018. Ce rapport documente les progrès réalisés dans sa lutte contre cette maladie, y compris en Côte d’Ivoire.

Une partie de ce financement a permis d’importer pour l’utilisation des populations ivoiriennes: 1.175.000 moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action ; 2,8 millions de tests de diagnostic rapide ; 2,4 millions de doses de traitements du paludisme simple. D’autres produits et équipements tels que la Sulfadoxine Pyriméthamine pour la prévention du paludisme pendant la grossesse ainsi que des microscopes de haute performance sont également attendus. Tous ces produits et équipements constituent des dons du peuple américain au peuple de la Côte d’Ivoire.

« Les investissements du gouvernement des États-Unis dans la lutte mondiale contre le paludisme sont essentiels pour promouvoir des sociétés résilientes, saines et prospères. Zéro paludisme, Oui! Nous sommes fiers de collaborer avec la Côte d’Ivoire pour mettre fin au paludisme », a déclaré la Représentante Résidente de l’USAID, Dr. Nancy Lowenthal.

Sous la direction du ministère de la santé et du programme national de lutte contre le paludisme et en collaboration avec les communautés locales, les donateurs, les organisations multilatérales, les groupes religieux, le secteur privé, les instituts de recherche et universitaires, et d’autres partenaires clés, PMI poursuit son appui pour une amélioration significative de la couverture et de l’impact des interventions de lutte contre le paludisme en Côte d’Ivoire.

« PMI montre ce qui est possible lorsque nous travaillons ensemble, en donnant aux pays les moyens de trouver la voie à l’élimination du paludisme » a déclaré Dr Kenneth Staley, coordinateur mondial du paludisme pour les États-Unis.

« Nous nous réjouissons à l’idée d’élargir la couverture d’interventions qui nous permettent de sauver encore plus de vies, d’introduire des innovations et de révolutionner notre environnement de données pour sécuriser notre vision d’un monde sans paludisme. »

Grâce au soutien par les deux partis du Congrès américain et à la générosité du peuple américain, PMI a bénéficié à plus de 570 millions de personnes dans le monde à risque de paludisme au cours de l’exercice 2018.

L’initiative présidentielle des États-Unis contre le paludisme (PMI) soutient 24 pays partenaires d’Afrique subsaharienne et 3 programmes dans la sous-région du Grand Mékong en Asie du Sud-Est visant à prévenir, contrôler, et éliminer le paludisme. Elle est dirigée par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et mise en œuvre conjointement par les centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC).

Fidès Symphorien et Ambassade des États-Unis à Abidjan