En vue d’expliquer sa vision de la politique actuelle en Côte d’Ivoire et y apporter des solutions idoines, le professeur Urbain Amoa a entamé une tournée à l’intérieur du pays. À l’étape de la région du Cavally, précisément à Guiglo ce mardi 12 mars 2019 , l’homme a organisé une conférence de presse dans un hôtel de la place pour évoquer les stratégies qu’il entend mettre en place pour une paix durable et une solidarité entre les acteurs politiques d’une part et les populations d’autres part.

« Ceux qui ont déjà été hier et ceux qui ont participé à la partition du pays ne doivent plus prétendent au fauteuil présidentiel. Je souhaite pour la prospérité de la Côte d’Ivoire, que ces trois leaders de partis politiques à Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Guillaume Soro ne soient pas candidats aux présidentielles de 2020 dans la mesure où la victoire de l’une de ces personnalités entraînera la vengeance du camp vaincu. Et on ira de crise en crise en Côte d’Ivoire » propose le professeur Urbain Amoa. Qui a profité de cette conférence pour annoncer sa candidature à la présidentielle de 2020.

« Il est temps que la Côte d’Ivoire connaisse un paysage politique nouveau avec des hommes nouveaux. C’est pourquoi nous nous portons candidat indépendant pour sauver la Côte d’Ivoire en 2020 » a-t-il annoncé, avant de dérouler un pan de son projet de société.

« Notre programme de société est porté sur la géo-gouvernance de proximité et la politique de régionalisation pour une Côte d’Ivoire qui croit en ses valeurs, en ses capacités de production et de transformation et surtout pour une Côte d’Ivoire laïque et indivisible marquée par la recherche permanente de consensus » a signifié le conférencier.

Par ailleurs, le professeur Urbain Amoa ambitionne mettre en place une plateforme panafricaine de médiateurs qui interviendra entre les leaders politiques du continent Africain. Cette tournée d’explication va conduire le futur candidat aux élections présidentielles à Odienné, Séguéla et Boundiali après l’étape de Guiglo.

Alex Oulaye, Correspondant