Alerte-foncier a initié du 07 au 09 mai, un atelier de renforcement des capacités de ses membres. Lequel atelier a trait aux fondamentaux du lobbying et du plaidoyer. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet pour une gouvernance positive et durable du foncier en Côte d’Ivoire.

L’objectif général de cet atelier est de permettre aux membres d’Alerte-Foncier de s’approprier pleinement les enjeux de la sécurisation foncière afin d’être plus actifs et proactifs individuellement et collectivement pour mener un plaidoyer aux niveaux local et national en vue de contribuer au mieux à l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre d’une politique foncière juste et équitable.

Au terme de cet atelier, les participants devront s’approprier les concepts de lobbying et plaidoyer de point de vue théorique et être outillés en matière de conception et de conduite d’une campagne de plaidoyer autour de la problématique de gouvernance du foncier rural avec un accent sur la définition de la problématique, la construction de l’argumentaire, l’identification et l’analyse des cibles, l’élaboration des messages et le choix de canaux de communication, l’élaboration de notes politiques et de communiqués de presse, la conduite de RDV de plaidoyer, d’interview radio/ télé, la mobilisation des sympathisants et la construction d’alliances, le montage et réalisation des actions de pression politique.

Réactions de participants

Mme Bohou (Chargée de suivi et évaluation à la fondation Internationale AFCI) : ‘On peut dire que c’est un atelier réussi et qui porte déjà ses fruits’’

« Nous sommes vraiment très heureux de participer à cette formation parce qu’elle très importante pour nous, dans la mesure elle va renforcer les capacités des Ongs locales surtout. A travers cette formation, les uns et les autres ont appris à mener un plaidoyer depuis la détection du problème de la communauté jusqu’au changement voulu. Et donc c’est avec beaucoup de plaisir et d’engouement ont participé à ces enseignements. Nous pensons que ces initiatives sont à encourager. Aujourd’hui, nous avons appris comment faire le plaidoyer, comment préparer le plaidoyer, comment se mettre en situation de négociation. Au-delà du plaidoyer, on a aussi vu le lobbying qui est des actes forts du plaidoyer lui-même. On peut dire que c’est un atelier réussi et qui porte déjà ses fruits, vu le changement remarqué au niveau même des participants. Ces genres d’initiatives sont à encourager. C’est bénéfique pour nos localités, pour les Ongs qui sont sur le terrain ».

Coulibaly Ibrahim (Pdt Ong Sos jeunesse pour la culture de la paix…à Sassandra) : ‘‘Ça nous permettra de monter des projets pour nos communautés’’

« Nous venons d’acquérir des connaissances en matière de lobbying et de plaidoyer. Et c’est à l’avantage pour nous, pour nos populations et pour nos communautés. Il faut dire que les éléments composant du lobbying et du plaidoyer étaient des connaissances mais qui n’étaient pas assez approfondies. Et aujourd’hui, grâce à Inades, nous venons de renforcer nos capacités dans ce domaine-là. Et ça nous permettra de monter des projets pour nos communautés ».

 Ouattara Fagnonhana (Responsable de la gouvernance foncière à Ong Animation rurale de Korhogo) : ‘‘Il y avait des connaissances très enrichissantes’’

« Reconnaissons que dans le secteur si on regarde aujourd’hui en Côte d’Ivoire, le problème focal c’est le problème de gouvernance foncière. Il y a trop de problèmes à ce niveau. Ça été vraiment une fierté pour nos patrons de nous emmener participer effectivement à cet atelier dont j’ai jugé la durée un peu courte. Vu les thèmes que nous avons ensemble développés qui sont tellement importants, il nous fallait peut-être une semaine pour le faire. Mais il y avait des connaissances très enrichissantes là-dedans. Et nous pensons qu’au retour, cela nous permettra de mener des actions de plaidoyer et de lobbying. Et je pense que les choses iront mieux. Nous souhaitons que ces genres de rencontres puissent se tenir au moins deux fois dans l’année ».

Adjani Ange Suzanne A. (Réseau des éducateurs au droit de l’homme, la démocratie et le genre) : ‘‘Cela nous permettra dans nos activités…pour que la situation et l’amélioration des conditions de la population soit prise en compte’’

« Cette formation s’est très bien déroulée. Le plaidoyer et le lobbying sont des notions que nous entendons régulièrement. Mais qu’est ce qu’effectivement le plaidoyer et le lobbying ? Quelle différence entre le plaidoyer et le lobbying ? Quels sont cycles du plaidoyer ? Comment est ce que nous devons adopter toutes ces techniques-là de manière pratique ? Ce sont des choses que nous ne savons pas beaucoup et que nous ne connaissons pas et que nous avons pu enrichir à travers cette formation. La méthodologie du formateur étant beaucoup plus active et participative, nous a permis en même temps que nous faisons la théorie mais de faire aussi la pratique. Cela nous permettra dans nos activités de mieux faire le plaidoyer pour que la situation et l’amélioration des conditions de la population soit prise en compte ».

 Loukou Kangah Léon (Formateur consultant) : ‘‘Nous attendons que les participants puissent utiliser tous ces outils de mobilisation là pour… améliorer le quotidien de leurs communautés’’

«Aujourd’hui, nous sommes-là pour un atelier de renforcement des capacités des membres d’Alerte Foncier. La première partie a porté sur la définition afin que les participants s’approprient d’abord de ces différents concepts. Et la deuxième partie c’est comment les participants vont utiliser le lobbying et le plaidoyer pour régler les problèmes qu’on vient d’évoquer dans les objectifs. Nous attendons que les participants puissent utiliser tous ces outils de mobilisation-là pour pouvoir faire un bon plaidoyer et améliorer le quotidien de leurs communautés».

Séraphin Kouamé