Thérèse Ouattara Niedeberger, Pdte du Mouvement des Démocrates Ivoiriens

Dans sa parution du vendredi 28 juin 2019, le quotidien du RHDP ‘‘Le Patriote’’ barrait sa Une d’un titre digne d’un film hollywoodien: ‘‘En connexion avec Moustapha Chafi et des groupes djihadistes – Soro prépare un mauvais coup contre la Côte d’Ivoire – Objectif: semer le chaos et empêcher les élections de 2020’’. Le contenu de cet article qui ne repose que sur de la fiction, n’a pas manqué d’indigner l’opinion nationale et internationale tant le mensonge est cousu avec du fil blanc.

L’émotion passée, cet article sorti des laboratoires du RHDP tiré par le RDR, ne devrait surprendre personne. En effet, qui ne se souvient pas de cet article de ce même journal présentant de façon prophétique la Côte d’Ivoire divisée en deux !!! Quelques mois plus tard, soit le 19 septembre 2002, le pays s’est retrouvé effectivement divisé en deux selon la ligne de démarcation annoncée par le RDR et son journal. Que personne ne se méprenne, c’est à une stratégie de conditionnement des esprits à laquelle se livre ce parti qui ne fonctionne que par la violence.

En annonçant que M. SORO Kigbafori Guillaume prépare un attentat terroriste contre la Côte d’Ivoire avec pour objectif d’empêcher la tenue des élections de 2020, le RHDP dévoile par le canal de son journal qu’il a l’intention de ne pas organiser les élections présidentielles de 2020. Sinon, qui a intérêt à ce que les élections n’aient pas lieu? Le RHDP. M SORO dont la candidature à la présidence de la République ne fera l’ombre d’aucun doute, a tout intérêt à ce que les élections se tiennent.

Que Monsieur Alassane Ouattara dont l’amitié avec M. Moustapha Chafi est sue du monde entier nous livre son agenda secret: créer l’instabilité dans le nord de la Côte d’Ivoire à travers des attaques terroristes et se maintenir au pouvoir.

C’est le lieu pour le Mouvement des Démocrates Ivoiriens d’appeler les Ivoiriennes et les Ivoiriens à ne pas s’éloigner de l’essentiel. Aujourd’hui l’essentiel c’est une reforme profonde de la Commission électorale indépendante, la mise à jour du fichier électoral, la conception et la distribution des cartes nationales d’identité aux seuls Ivoiriens avant la tenue des élections car, à ce jour, nous restons sceptiques sur la capacité de l’opérateur à tenir le délai de production avant les élections.

Fait à Abidjan, le 1er juillet 2019

La Présidente du MDI

Thérèse Ouattara Niedeberger