(ShareAmerica)-Aux États-Unis, et ailleurs, de petits robots motorisés pourraient accroître le rendement des cultures.

Avec l’aide d’une subvention du département américain de l’Énergie, Earthsense, une entreprise basée dans l’Illinois, et l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign (UIUC), ont mis au point un robot de ce type. Son nom : TerraSentia.

La robotique et l’intelligence artificielle agricoles sont des technologies en pleine croissance. Il existe de nouveaux tracteurs autonomes et des robots qui sont capables d’ensemencer des champs ainsi que des applications qui permettent de connecter des agriculteurs à des équipements agricoles sur demande.

L’objectif de TerraSienta est de « créer la prochaine génération de variétés de cultures, qui seront plus performantes et plus résistantes », explique Chinmay Soman, cofondateur et PDG d’EarthSense. L’idée, c’est de donner aux agriculteurs les moyens de détecter les complications, telle la propagation rapide de mauvaises herbes résistantes aux herbicides, à un stade précoce. Une intervention rapide aura en outre un effet salutaire sur le chiffre d’affaires.

Dans une vidéo*, le robot traverse un champ de maïs et scanne les rangées pour calculer le nombre de plants ainsi que le diamètre et la hauteur de leur tige. Il collecte et enregistre ces données à l’aide d’une panoplie d’outils, tels que des caméras vidéo, la détection et télémétrie par ondes lumineuses (lidar) et la navigation GPS.

Le robot transmet ensuite les données aux agriculteurs, qui les utilisent pour optimiser la croissance de leurs récoltes en temps réel.

À ce jour, TerraSentia a fait ses preuves dans des champs de maïs, de soja, de blé, de sorgho et de légumes ainsi que dans des vergers et des vignobles.

ShareAmerica