Les fidèles musulmans du monde entier ont célébré hier mardi 20 juillet 2021, la fête de l’Aïd el-Kebir. Le président de Générations et Peuples Solidaires (GPS) a saisi une fois encore cet instant pour parler aux membres du Rhdp qui se deviennent de plus en plus arrogants et irrévérencieux.

L’ancien président de l’assemblée nationale, Guillaume Soro, ne se lasse pas du tout quand il s’agit d’inviter Alassane Ouattara et ses partisans à la courtoisie et au pardon. Bien qu’il soit conscient qu’il parle à des personnes soudes et obnubilées par le pouvoir. Depuis plusieurs années, l’homme prône la tolérance, l’amour voire, le modèle de vie. Depuis son exil, Guillaume Soro a réédité ses invites qui semblent devenues pour lui un sacerdoce. Comme à sa tradition, Guillaume Soro a saisi la circonstance de la fête de l’Aïd el-Kébir pour inviter le chef de l’Etat et ses partisans dont l’arrogance et le mépris pour les autres sont devenus une vraie nature. Intitulée ‘‘Message de l’Aïd El-Kebir’’, cette adresse est tout aussi envoyée à tous les musulmans qui se retrouvent dans cette posture insolente.

« Mes chers compatriotes musulmans, aujourd’hui, nous célébrons avec allégresse l’un des rendez-vous majeurs de la Umma islamique: l’Aïd el-Kébir, la fête du sacrifice. Ce moment de réjouissance et de dévotion qui est la commémoration de la soumission d’Ibrahim (Abraham) à Allah, est également l’occasion de mettre en avant les valeurs promues par la communauté musulmane ; entre autres, partage, solidarité, tolérance. Je rends grâces à Dieu qui me permet de présenter à chacune et à chacun de vous mes sincères, chaleureux et fraternels vœux de bonheur, de santé, de réussite et de prospérité », a-t-il écrit sur sa page officielle Facebook.

Poursuivant sa pensée, l’ancien premier ministre de Gbagbo et de Ouattara a appelé les uns et les autres à abandonner l’orgueil car l’homme n’est qu’un ‘‘simple mortel’’. « Cette fête qui exalte les valeurs du partage mais aussi d’introspection centrée sur la valeur du sacrifice suprême, est pour chacun de nous, une invitation à l’humilité et au renoncement total face aux orgueils de ce bas-monde en tant que simples mortels. Aïd Moubarak à tous ! »

En exil depuis le 23 décembre 2019 après son divorce définitif d’avec Alassane Ouattara et le Rhdp, Guillaume Soro a été condamné par contumace par les autorités de son pays à la perpétuité pour complot, tentative de coup d’état et de tentative d’insurrection civile et militaire. En 2020, le régime Ouattara le condamnait également à 20 ans de prison pour recel de détournement de deniers publics et blanchiment de capitaux ».

Vingt (20) ans d’emprisonnement ferme ont été requis contre dix-huit-neuf (19) de ses proches le 24 juin 2021 au cours d’un procès tenu sur des chapeaux de roue. Ils sont accusés de « complot et atteinte contre la sécurité de l’État ».

Source : L’Héritage