Sous l’égide du ministre de la culture Harlette Badou Kouamé N’guessan et sous le haut parrainage du ministre de la bonne gouvernance, chargé du renforcement des capacités et de la lutte contre la corruption, Zoro bi Ballo Épiphane, et sous la présence effective du ministre Koné Adama, Bouaflé, capitale de la région de la Marahoué, vibrera aux rythmes de la première édition du festival culturel dénommé ‘‘Kôaa-Iva’’, du vendredi 13 au au dimanche 15 août 2021, à l’espace du Groupe scolaire Yoman Diby Michel de Kôkô (ex- Ecole Télé ).

Longtemps à la recherche d’un cadre permanent de valorisation de la culture en pays gouro, Afrique Vision, hebdomadaire panafricain dont l’un des objectifs majeurs est la promotion de la culture dans toute sa diversité, organisera la première édition du Festival culturel Kôaa-Iva, ayant pour thème : ‘‘Tendons-nous la main pour une Côte d’Ivoire réconciliée’’.

Pendant ces trois jours, le public aura un contenu assez coloré en termes de prestations d’artistes, prestations humoristiques, conférences publiques sur les IST-VIH, grossesses précoces. Ce sera un espace de brassage culturel où le ‘‘vivre ensemble’’ ne saurait être un vain appel à la cohésion sociale, mais, pour une Côte d’Ivoire nouvelle, une Côte d’Ivoire réconciliée.

Ce sera également, l’occasion, pour les opérateurs économiques d’être en contact direct avec une population qui a énormément soif d’opportunités d’affaires.

Au total, le commissaire général de ce festival, monsieur Laye Bi Foua,  entend apporter sa modeste contribution en vue d’une réconciliation vraie, condition idéale pour un développement économique solide.

Oumeakov Yao (service com)