Vainqueur de la médaille d’or dimanche dernier et grosse pointure du lancer de poids, Franck Elemba qui se sent abandonné par son Congo Brazzaville est criblé de dette en France et menace de changer de nationalité.

Franck Elemba  en a cure de sa souffrance. Figure de proue du lancer de poids et  vainqueur de la médaille d’or  dimanche dernier, l’international congolais ne digère plus le manque de reconnaissance et surtout l’abandon dont il est l’objet de la part des autorités  brazzavilloises.

Comment comprendre qu’on soit un athlète qui défend honorablement les couleurs nationales et se sentir laisser sur le bas-côté ? Et pourtant c’est la triste réalité du 4ème aux jeux de Rio  pour le Congo Brazzaville.

En effet, l’athlète de 27 ans est criblé de dettes. Lui qui est obligé de financer à ses propres frais  les stages et voyages. « Je me sens véritablement abandonné. Vous vous imaginez à travailler dur et tout le temps prêter de l’argent  pour vous soigner et payer des stages. C’est très difficile et compliqué. Je me sens abandonné par mon pays qui n’a pas pu me payer un stage  durant toute une année » fulmine-t-il sur RFI.

« Aucun de mes besoins n’a été satisfait. Quand vous sentez qu’il y a des personnes qui veulent vous aider, c’est visible. Mais quand personne ne lève le petit doigt, c’est là que tout devient difficile. Et cela fait très mal au cœur » a-t-il poursuivi.

Champions des jeux africains de 2015, Franck Elemba qui a gros sur le cœur entend   tourner le dos définitivement à son pays. Il veut tout simplement « changer de nationalité. Il n’y a aucun signal positif du coté de Brazzaville ». Ce sera dommageable pour ce pays de laisser filer cette perle  sous d’autres cieux.

Michael Kouakou