C’est bientôt la consécration. Les auditeurs du certificat des administrateurs de sociétés (CAS) initié par l’Institut national des administrateurs de Côte d’Ivoire (Inad-ci) seront bientôt récompensés de leurs labeurs.

En effet, du 02 au 12 juillet 2019 se tient l’étape finale du programme de certification des administrateurs de sociétés (CAS) Uemoa organisé par l’Inad-ci en collaboration avec l’Université LAVAL et le Collège des Administrateurs de Sociétés du Québec  au Canada) selon un communiqué dont nous avons reçu copie.

Ce programme, premier du genre en Afrique de l’Ouest, est un parcours sur six (6) mois qui mobilise vingt-cinq 25 auditeurs durant 160 heures de cours pendant lesquelles leur sont dispensés 6 modules. Les modules V et VI relatifs à la stratégie et à la tenue d’un Conseil d’Administration, seront dispensés par une trentaine d’experts canadiens enseignants-chercheurs et dirigeants d’entreprise expérimentés.

Yan Cimon, vice-recteur adjoint aux affaires externes, internationales et santé à FSA Ulaval et Charles Baron professeur titulaire, département de management de FSA ULaval sont successivement, coordonnateurs des modules V et VI. Après ces deux modules, les auditeurs seront soumis à un examen final de 250 questions, qui se tiendra à l’Université LAVAL du Québec et qui tient lieu d’évaluation finale.

Pour rappel, le CAS vise la promotion des bonnes pratiques de gouvernance des entreprises publiques et privées en  Côte d’Ivoire et dans la sous-région. Le CAS dont la mise en œuvre  a été confiée à  l’Inad-ci par une décision du conseil des ministres en date du mercredi 03 mars 2019 est  inspiré des meilleures pratiques africaines et européennes de gouvernance.

Adonis N’Guessan