En Côte d’Ivoire, les agents de santé marqueront un arrêt de travail du 11 au 13 novembre prochain pour exiger du gouvernement, une réponse à leurs nombreuses revendications liées aux conditions de travail. Du moins, c’est ce qui ressort d’une déclaration pondue ce lundi 7 octobre 2019, par la plateforme des syndicats de la santé et lue par son premier responsable, Koulaï Mahi valentin.

« La plateforme des syndicats de la santé dans son souci de contribuer à l’amélioration des conditions de travail et de vie des agents…décide du dépôt d’un mot d’ordre de grève ce lundi 7 octobre 2019, prenant effet à compter du lundi 11 novembre 2019 à 7h30 jusqu’au 13 novembre 2019, assortie d’un service minimum, au regard des textes en vigueur » selon la déclaration.

Ces agents en courroux, brandissent depuis bien des mois plusieurs revendications. Entre autres, de meilleures conditions de travail des agents; le manque de motivation financière; la non-conformité du statut des élèves de l’INFAS au regard des normes des pays de l’UEMOA; les arriérés des agents contractuels; la non mise à niveau du plateau technique des structures sanitaires; le non respect du protocole d’accord signé entre le ministère et les syndicats de la santé.

La plateforme s’insurge, par ailleurs, contre l’allure sélective et exclusive qu’elle constate dans la pratique de la promulgation de la loi portant reforme hospitalière et se dit prête à tout pour parvenir à ses fins.

«Si rien fait après le 13 novembre, nous rentrerons en grève illimitée », menacent les syndicats. Estimant ne pas être fermés aux discussions. Enfin, les sept syndicats qui composent la plateforme ont appelé leurs collègues à demeurer mobilisés et en attente de leur mot d’ordre.

Le 24 septembre dernier, ces agents de la santé avaient entamé une grève de la faim en vue d’exprimer leur ras-le-bol.

Emélis gooré