Pari organisationnel réussi pour la Côte d’Ivoire qui récolte  des félicitations de toutes les délégations et officiels présents aux  8è jeux de la Francophonie Abidjan 2017.

Abidjan a réussi son pari sur le plan organisationnel. Tant les félicitations et les superlatifs des délégations et officiels présents sur le sol ivoirien  pleuvent au soir de la fête des pays francophones.

En effet, des  officiels de l’Organisation International de la Francophonie(OIF) en passant  par le Conseil d’Orientation des jeux de la Francophonie, le Canada Brunswick organisateur des jeux de 2021 jusqu’aux athlètes et encadreurs, tous saluent la parfaite organisation de la Côte d’Ivoire.

« La Côte d’Ivoire avait des ressources quelque fois  insoupçonnées, le monde savait que la Côte d’Ivoire était capable de faire les choses les plus excellentes. Ce que la Côte d’Ivoire nous a offert a dépassé de loin toutes nos espérances ».

« Ce pays a réussi l’extraordinaire, l’indicible et l’innommable de ce qui peut être beau, réussi, de ce qui peut constituer la source de la vérité nationale. Celle d’avoir porté si haut  et si loin l’espérance humaine. C’est une véritable prouesse, ce qui a été réalisé ici » a-t-il poursuivi. Avant de conclure ;

« La Côte d’Ivoire voulait offrir à la jeunesse francophone des jeux de référence qui soient à la fois festifs et populaires. Elle a réussi pleinement son pari. Les jeux d’Abidjan sans la moindre hésitation et sans le moindre doute on battu tous les records », se réjouit Latifa Moftar, Présidente du conseil d’orientation des jeux de la francophonie.

Francine Landry, ministre des 9ème Jeux de la Francophonie intronisée  à la cérémonie de clôture abonde dans le même sens. « Dans ma petite se trouvent de merveilleux souvenirs de mon séjours ici. Et dans nos têtes réunies se trouvent tous les meilleurs souvenirs que la francophonie  peut offrir à notre jeunesse et à nos peuples. Merci ! Que d’émotions, vous nous avez fait vivre. Merci Abidjan ! Merci Côte d’Ivoire !»

Quant aux athlètes et encadreurs, ils chantent en chœur  la maestria de Robert Beugré Mambé, le ministre en charge de ces jeux et de tous les acteurs qui y ont œuvré sans relâche. L’organisation Internationale de la Francophonie avec sa tête Michaëlle Jean, sa secrétaire reconnait que la Côte d’Ivoire a pleinement réussi son pari.

Mike Kôlou