Dans un communiqué signé de son conseil d’avocat, Laurent Gbagbo 76 ans, rentré après 10 années d’absence dues à ses ennuis judiciaires à la Cpi a introduit une demande de divorce auprès du juge des affaires matrimoniales du tribunal de première instance d’Abidjan. Qu’est ce qui a pu bien précipiter la prise d’une telle décision ?

« Monsieur Laurent Gbagbo annonce qu’en raison du refus réitéré depuis des années de Dame Simone Ehivet de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques, il s’est résolu à saisir ce jour, le Juge des affaires matrimoniales du tribunal de première instance d’Abidjan, d’une demande de divorce. Cette annonce ne sera suivie d’aucun commentaire », lit-on dans ce communiqué pondu ce lundi 21 juin 2021 et signé par Maître Claude Mentenon, avocat à la cour, avocat de Laurent Gbagbo.

Ce qui a soulevé le courroux de l’ancien président ivoirien

En effet, il y a bien longtemps que l’ancien président ivoirien entendait de divorcer d’avec Simone Ehivet, sa compagne d’au moins 30 années de luttes politiques. Il reproche à sa presque désormais ex épouse d’être « têtue », et d’être à la base de son arrestation et déportation à la Haye.

Dans une interview parue à JA  en décembre 2019, Laurent Gbagbo parlant de Simone déclarait ceci à sa résidence de Cocody en ce qui concerne la chambre d’Houphouët-Boigny: « Voici la chambre où dormait Houphouët… Non, je n’y suis jamais entré depuis neuf ans que je vis ici. Simone, ma femme, qui n’a peur de rien, pourrait vous la décrire. Mon fils Michel aussi. Moi, je ne suis pas encore prêt ».

Mais ce qui a fait déborder le vase, c’est donc lors de la crise postélectorale de 2010 qui a conduit à l’arrestation du couple Gbagbo dans un bunker. Selon des informations, alors que les combats s’intensifiaient entre les forces pro Gbagbo et pro Ouattara pour le contrôle du fauteuil présidentiel, Laurent Gbagbo s’était décidé de faire une déclaration de défection. Laquelle n’aura jamais lieu. Aux dernières nouvelles, selon toujours des sources introduites, Simone Ehivet, cette dame à ne pas se laisser faire, se serait montrer menaçante vis-à-vis de son époux.

« Laurent, tu dis quoi ? Essaies tu verras », sont ces menaces qu’aurait proférées Simone Ehivet depuis le bunker. La suite, Laurent Gbagbo s’est rangé dans un mutisme avant de se laisser prendre par les forces pro Ouattara aidées par l’armée française. Depuis lors l’ancien président a eu du regret pour avoir écouté Simone pour qui la soif de pouvoir était sans limite et ses nombreux prophètes.

Aux affaires, Laurent Gbagbo ne cachait pas d’ailleurs son désir de divorcer. Car, il ne manquait pas d’occasion parfois pour clamer que «sachons choisir nos femmes ». Ce qui prouve combien l’ancien chef de l’Etat en avait marre de sa relation avec son épouse politique.

Depuis la Haye, il avait introduit une demande de divorce. Mais n’avait abouti. Car feu Abdoudramane Sangaré avait mis les pieds sur cette demande. Assoa Adou aurait lui aussi pesé de son poids pour ne pas faire aboutir une seconde demande de Laurent Gbagbo.

Séraphin Kouamé