Les jeunes non qualifiés pourront désormais avoir des diplômes en Côte d’Ivoire. Les autorités ivoiriennes viennent d’inclure dans le programme de l’éducation, la formation par apprentissage qui est pilotée par le Bureau de Coordination des programmes-emploi (BCP-emploi). La toute première rentrée des classes est prévue pour septembre 2019.

En effet, depuis le 20 décembre 2017, le conseil des ministres a adopté une communication relative à la réforme de la formation professionnelle par apprentissage articulée autour de la mise en place du nouveau cadre juridique par la prise d’un décret relatif à l’apprentissage, conformément aux dispositions du code du travail, en attendant l’adoption du projet de loi sur l’apprentissage et ses textes subséquents et la mise à niveau du dispositif de formation par le redimensionnement des établissements sélectionnés, le renforcement des capacités des acteurs et l’élaboration des référentiels de formation en collaboration avec le secteur privé.

Cette communication s’est soldée par la prise de décrets, notamment le décret N° 2018-874 du 22 novembre 2018 portant attribution, organisation et fonctionnement des établissements de formation professionnelle et le décret N° 2019-118 du 06 février 2019 relatif à la formation par apprentissage.

C’est dans ce cadre que BCP-emploi a organisé les 5 et 6 juin dans un hôtel du Plateau –Abidjan) avec l’ensemble des acteurs impliqués, un séminaire dont les objectifs ont été de faire le bilan des activités réalisées et dégager les perspectives opérationnelles pour l’ouverture des premières classes d’apprentissage en septembre 2019; de présenter les résultats de la conception et l’appropriation des outils de management de l’apprentissage et du nouveau modèle de gestion des quatre (04) établissements de la phase pilote ;

De Valider avec les partenaires, les projets d’arrêtés d’application du nouveau décret relatif à l’apprentissage en vue de lancer le recrutement des premières cohortes d’apprentis; de présenter le fonctionnement du comité technique d’apprentissage; de faire le point du démarrage des travaux de réhabilitation et de rééquipements des établissements que sont entre autres le collège de l’enseignement technique de Bouaké, le lycée professionnel de Ferkessédougou, le lycée professionnel hôtelier d’Abidjan (Riviera), le centre de perfectionnement des métiers d’Abidjan (Vridi).

 

Ghislain Coulibaly