Plusieurs députés français sont opposés à Macron et Le Drian. Les deux soutiennent le viol de la constitution ivoirienne par le chef de l’État Alassane Ouattara qui s’est fait réélire le 31 octobre dernier au mépris de la constitution.

Alors que les vagues de contestations ont fait plus de 85 morts et de nombreux blessés à la machette, Emmanuel Macron a adressé une note non officielle de félicitations à son ami Ouattara pour sa prétendue réélection pour un 3ème mandat jugé inconstitutionnel par les ivoiriens.

La députée de la 13ème circonscription du 92 libertés et territoires, par ailleurs membre de la Commission Affaires étrangères du parlement français a dénoncé le soutien de Macron au coup de force anticonstitutionnel de Ouattara. « Féliciter un président pour sa réélection pour un troisième mandat inconstitutionnel. Tout devient banal et plus personne ne dit rien. Emmanuel Macron aurait tort de se priver de cette banalisation dont il est l’auteur »

La députée de la 13ème circonscription du 92 libertés et territoires, par ailleurs membre de la Commission Affaires étrangères du parlement français a répliqué aux propos de Jean-Yves Le Drian concernant les futures élections présidentielles au Niger.

« Elles (Ndlr : les élections présidentielles) vont avoir lieu au moment où elles doivent avoir lieu, dans le respect de la constitution. La qualité de l’élection au Niger sera une référence pour toute l’Afrique. Pour ma part, je sais que le débat électoral se passe dans les meilleures conditions de respect des positions des uns et des autres et de transparence des résultats », s’était fendu le patron de la diplomatie française le 6 novembre dernier à Niamey lors d’une visite.

Frédérique Dumas a jugé ces propos « hallucinants, et tristes ». « Propos hallucinants de Jean Yves Le Drian qui suivent le message de félicitations d’Emmanuel Macron à Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire pour son élection grâce à un troisième mandat inconstitutionnel. Tristesse et honte ! »

Catherine Verges