(L’Héritage)-Depuis sa sortie du gouvernement en 2016, l’actuel député de la circonscription électorale de Botro se montre très critique du régime Ouattara qu’il qualifie d’ « incompétent » et de « corrompu ».

Dans une publication sur Twitter, l’ancien ministre de la fonction publique et de la réforme administrative a tiré son inspiration chez le chef de l’exécutif sénégalais qui a supprimé le sénat et la primature. Gnamien Konan a estimé qu’un président compétent n’a pas besoin d’un gouvernement pléthorique demandant aux autres de faire le travail à sa place.

Des piques, l’opposant Gnamien Konan les a encore envoyées au pouvoir Rhdp. Sa boude tire son origine de la suppression du poste de premier ministre et du sénat par le président Macky Sall qu’il a félicité. Pour l’honorable Gnamien Konan, nommer un premier ministre afin d’abattre seul le boulot relève de l’incompétence du président de la République. « Je comprends le président Macky Sall, quand il supprime le poste de premier ministre. Il assume ! Il a aussi supprimé le Sénat. Bravo à lui ! » A-t-il félicité.

De son point de vue, le chef du gouvernement ne sert pas à rien si le président lui-même est compétent. « En fait, lorsque je regarde les choses de près, je me demande à quoi sert un premier ministre quand le président est bon. Or on l’a choisi parce qu’il est le meilleur. Comment peut-il alors demander à quelqu’un d’autre de gérer les ministres à sa place? C’est bizarre ! » A-t-il tranché. Avant d’envoyer un message au pouvoir Ouattara qu’il a cependant évité de citer nommément. « Parce que pour moi, si le président est réellement compétent, il suffit qu’il ait un déjeuner de travail une fois par mois avec chaque ministre pour que le pays avance. Transmettez moi ça à qui de droit ». Un internaute n’a pas manqué de l’interpeller sur sa publication.

Selon Coulibaly Sériba, marketing qui s’est exclamé, devant la proposition de Gnamien Konan, il faudra comprendre tous les secteurs pour avancer. «  Ah ! Monsieur le ministre. “Avoir un déjeuner de travail une fois par mois avec chaque ministre” et le pays avancera. Non, tu as beau être le plus compétent, tant que tu ne comprendras pas que tous les secteurs s’intègrent et sont interdépendants tu n’avanceras nulle part ». Cette sorte de contradiction a fait mettre Gnamien Konan dans une colère passagère, du moins si l’on devrait se fier à sa réplique à cet internaute.

« Évidemment, vous n’êtes pas concerné si vous avez plus de 20 ministres et que vous voyagez beaucoup. Comme on dit à Botro, à l’impossible nul n’est tenu ».

Source : L’Héritage