A l’initiative de l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa et l’université virtuelle de Côte d’Ivoire, il se tient pour la première fois en Côte d’Ivoire, un colloque international sur l’intelligence artificielle. Celui-ci a pour thème : ‘‘Data science, intelligence artificielle et applications : quelles contributions au développement économique et social ?’’

Ouvert ce jeudi 16 décembre à l’amphithéâtre Tidou de l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, ce colloque international vise à présenter les contributions des méthodes d’intelligence artificielle dans la résolution des problèmes multidimensionnels de développement socio-économique.

De manière spécifique, ledit colloque a pour objectifs, de sensibiliser à l’intérêt et à pertinence de l’utilisation des méthodes d’intelligence artificielle dans les sciences exactes et dans les sciences sociales; à présenter les fondements des méthodes d’intelligence artificielle; à discuter des travaux empiriques appliquant ces méthodes dans divers domaine de recherche; à renforcer les capacités en matière de traitement de données massives et de créer une communauté de pratique.

Dans son discours de bienvenue, le professeur Auguste Kouakou, président du comité d’organisation du colloque a reconnu que l’intelligence artificielle n’est certes pas nouvelle, mais « ses piliers ont connu des évolutions fondamentales » notamment en ce qui concerne les données, la puissance de calcul et les algorithmes. Ainsi, pour lui, les débats sur l’intelligence artificielle s’inscrivent dans le prolongement des discussions sur la transformation numérique de l’économie, de la gouvernance et de la société dans son ensemble. « Ces enjeux et défis méritent une attention particulière de la part des chercheurs et décideurs des pays en développement afin de ne pas rater ce virage qui nous introduit dans l’industrie 4.0 ».

Représentant professeur Abiba Tidou Sanogo, épouse Koné, présidente de l’université Jean Lorougnon Guédé de Daloa, le Pr Koné Tidiani, a fait savoir que « ce colloque international (…) contribue à promouvoir un domaine dans lequel l’employabilité est garantie ». Le présent colloque international, selon professeur Koné Tidiani, devrait permettre aux chercheurs de s’approprier les concepts fondamentaux, de les approfondir et de les vulgariser, et enfin d’envisager des pistes de collaboration des équipes de recherches entre les institutions d’ici et d’ailleurs.

Ce colloque international qui réunit 944 participants prendra fin ce vendredi 17 décembre.

Séraphin Kouamé