Amon Tanoh Marcel, ministre ivoirien des affaires étrangères démissionnaire est animé d’un profond regret pour avoir suivi 25 années durant, Alassane Ouattara, l’actuel chef de l’État. Une période qu’on pourrait qualifier de perte de temps.

C’est le temps des regrets pour avoir fait le mauvais choix politique. L’ex numéro de la diplomatie ivoirienne le ressent vivement et se remémore Félix Houphouët-Boigny. C’est plutôt dans un twitt que Marcel Amon Tanoh a exprimé sa déception. « Je me suis plongé dans ‘‘Mes années Houphouët’’ de Serge Bilé. Y a-t-il vie plus exaltante que celle d’Houphouët-Boigny ? Sa vision, son charisme, sa passion pour la paix restent des modèles. L’œuvre d’Houphouët n’est pas un souvenir, elle est une inspiration pour l’avenir ».

Marcel Amon Tanoh a mis fin à une collaboration de 25 ans avec Alassane Ouattara et le Rassemblement des républicains (Rdr) au pouvoir depuis novembre 2010, le 19 mars 2020. Il conteste le choix du premier ministre, Amadou Gon Coulibaly pour succéder au président sortant, Alassane Ouattara lors des élections présidentielles qui sont censées en principe se tenir le 31 octobre 2020.

Ghislain Coulibaly