Le ‘‘Fils’’ est dans les pas du ‘‘Père’’. 24 heures après l’investiture d’Henri Konan Bédié à Yamoussoukro, Guillaume Soro, vient de se faire investir en tant que candidat officiel de son mouvement politique GPS à Abidjan Belle Côte hôtel.

En son absence, l’ambiance était à la fête. Plusieurs milliers de partisans se sont retrouvés ce dimanche 13 septembre 2020 à Belle Côte qui s’est trouvé exigu. D’anciens amis de la Fédération estudiantines et scolaires de Côte d’Ivoire (Fesci) ont marqué de leur présence à cette cérémonie solennelle.

Naminata Koné, épouse Zié, coordonnatrice intérimaire de la délégation GPS Côte d’Ivoire se réjouie de la démission de Guillaume Soro du perchoir. En effet Guillaume Soro a rendu sa démission en février 2018 de la présidence de l’assemblée nationale ivoirienne. Pour sa représentante, ce départ, aussi bien qu’il libère Soro, « libère aussi de nombreux ivoiriens ». D’où cette ruée de plusieurs organisations et partis politiques et des milliers d’Ivoiriens d’horizons divers vers le GPS, mouvement politique créée en juillet 2019.

Mme Naminata Koné estime que l’annonce officielle de la décision de l’ancien président de l’assemblée nationale démissionnaire de se porter candidat à cette présidentielle « soulage tout un peuple. Monsieur le président, votre candidature est portée par tout un peuple, prêt pour le combat à vos côtés, malgré l’adversité féroce que nous impose le parti au pouvoir. La vacuité des toutes les actions en justice contre vous et vos compagnons de lutte n’est plus à démontrer, et constitue une raison de plus pour des hommes, des femmes et des jeunes épris de justice, à persévérer dans leur engagement auprès de vous  », a-t-elle rassuré Guillaume Soro dont elle ne doute point de la victoire au soir du 31 octobre 2020.

Bosco de Paré