Les délégations de Paris Île de France, de Washington Dc Métro, du Royaume Uni et d’Irlande de la Suisse apportent leur soutien au président du Pdci qui avait évoqué le 05 juin, les questions sur la fraude sur la nationalité ivoirienne, l’orpaillage clandestin, les conflits intercommunautaires et même le conflit foncier. Le gouvernement a pondu un communiqué le 08 juin sur fond de menace pénale.

Selon la délégations de Paris Île de France, les militants du Pdci-Rda France et l’ensemble des Ivoiriens épris de paix, d’équité et de justice, refusent de se laisser distraire par un gouvernement aux abois qui a érigé la violence, la provocation et la fraude comme règle de gouvernement.

La délégation générale, compte tenu de l’importance des problèmes soulevés par le Président Henri Konan Bédié, notamment la fraude sur la nationalité Ivoirienne, l’accaparement illicite du foncier rural, l’insécurité imputable à l’orpaillage clandestin, se décide à organiser le débat, en accord avec l’ensemble des délégations générales d’Europe et d’Amérique en collaboration avec l’Union de la Diaspora pour la Côte d’Ivoire (UDCI) afin d’éclairer l’opinion nationale et internationale sur le risque d’implosion sociale que fait courir le gouvernement d’Alassane Ouattara, au peuple de Côte d’Ivoire.

« La délégation générale de Paris Ile de France approuve la position exprimée par le Président Henri Konan Bédié et lui apporte son soutien total dans sa quête inlassable d’une nouvelle Côte d’Ivoire unie, réconciliée, apaisée et prospère. La délégation générale réitère son indéfectible attachement au président Henri Konan Bédié ».

La délégation générale de Washington DC Métro, a fait savoir quant à elle dans une motion de soutien que face à cette situation, elle réaffirme son soutien ferme au Président Henri Konan Bédié pour les propos tenus; salue sa clairvoyance, son courage politique et son sens élevé du devoir; regrette qu’après avoir échoué à liquider le Pdci-Rda, les gouvernants remettent le couvert en tentant de vilipender le Président Henri Konan Bédié. « Nous lançons un appel solennel à tous les Ivoiriens à plus de vigilance pour faire échec à toutes les actions visant à confisquer le pouvoir d’État aux prochaines élections de 2020 ».

Côte d’Ivoire-Propos supposés haineux de Bédié: Les délégations Pdci Europe et Amérique veulent organiser le débat sur la fraude identitaire, l’orpaillage clandestin….

La délégation générale du Royaume Uni et d’Irlande a fait un rappel de faits du mont Peko, de l’extraction d’or illégale, de la saisie des cartes d’identité à Aboisso en direction d’Abobo, d’agressions et les disputes des terres en Côte d’Ivoire, de l’attribution des marchés public à 80% des entreprises multinationales « sont des constats et évidences qui illustrent bien les propos du président Henri Konan Bédié. Nul n’ignore que la Côte d’Ivoire regorge le pourcentage le plus élevé au monde en nombre d’étrangers 30% et cela a été plus réel sous la direction du Pdci-Rda de 1960 au 24 décembre 1999, date du push militaire ».

Pour cette délégation, en quoi est-ce que le président Henri Konan Bedié instrumentalise et incite à la révolte nationale en rappelant ces faits? « Oui les Ivoiriens refusent d’être spoliés de leurs terres dans leur propre pays. Les Ivoiriens refusent d’être des étrangers dans leur propre pays. Nous soutenons et disons merci au Pr Bédié pour sa clairvoyance ».

Dans le même élan de solidarité, la délégation générale de Suisse exprime son soutien indéfectible à cette déclaration d’Henri Konan Bédié. Avant de lancer un appel solennel à tous les militants et sympathisants de « notre grand parti, le Pdci-Rda, ainsi qu’à tous les fils et filles de notre pays épris de paix, à s’approprier cette déclaration qui n’est qu’une prévention aux conflits intercommunautaires récurrents, et de faire entièrement confiance au président Bédié dans sa seule volonté de faire renaître la Côte d’Ivoire de l’espérance, la Côte d’Ivoire fraternelle, solidaire et prospère en vue du progrès pour tous et du bonheur pour chacun ».

Catherine Verges