La délégation GPS de la région de la Mé a tenu dans l’après-midi de ce samedi 13 novembre 2021 une réunion bilan de ses activités politiques à Akoupé (à 32 km d’Abidjan). Conduite par son point focal en la personne de la coordinatrice nationale GPS et fille de la région Anne Marie Bonifon, cette rencontre a été sanctionnée par un communiqué final.

Au cours de cette réunion, Mme Anne Marie Bonifon a passé en revue la liste de tous les comités locaux citoyens (CLC). Décompte au bout duquel 192 CLC ont été installés dans les différentes localités composant les quatre (4) départements (Adzopé, Alépé, Akoupé et Yakassé-Atobrou). Sur la base de ces résultats obtenus, elle a appelé ses responsables locaux à plus de mobilisation afin de redoubler d’ardeur pour couvrir tous les départements, communes, sous-préfectures et villages de la région de la Mé.

Prenant la parole, les responsables CLC venus de Yadio, de Bacon, d’Agbaou etc. ont favorablement accueilli l’esprit de dynamisme inculqué par leur point focal, la coordonnatrice nationale. Ils ont par ailleurs à l’unanimité émis le souhait de voir rentrer leur leader Guillaume Kigbafori Soro en exil depuis le 23 décembre 2019. « Nous souhaitons que vous arriviez le plutôt possible pour qu’ensemble, nous puissions mener le combat jusqu’au bout. Nous pensons qu’en 2025, vous serez le candidat idéal qui sera le Président de la Côte d’Ivoire », a déclaré un responsable CLC.

Au terme de cette réunion, un communiqué final a été lu par M. Atchia Valery, coordonnateur départemental GPS –Adzopé et porte-parole de la Mé. Communiqué dans lequel, le GPS-Mé a donné sa position suite à la condamnation de certains proches de leur leader. « La délégation GPS-Mé condamne les lourdes peines politiques prononcées par la justice Rhdp contre GPS et son président son SEM Guillaume Kigbafori Soro ».

   Anne Marie Bonifon et les membres des coordinations de la région de la Mé

Ledit communiqué réaffirmant son engagement et soutien sans faille à son président, lui a adressé une proposition suite à la défection de certains responsables du mouvement « la délégation GPS-Mé déplore l’évasion de quelques régionaux nommés par son excellence M. Guillaume Kigbafori Soro pour des chemins sans issue et lui suggèrent la nomination de nouvelles personnes engagées pour le changement, l’instauration de la justice et un Etat de droit dans notre Pays malgré les intimidations , la radiation et la peur ».

Guy Lasme, depuis Akoupé