Entre Conseils de gouvernement et Conseils des ministres, en plus des missions de son département ministériel, le ministre Esmel Emmanuel Essis, ministre auprès du premier ministre, chargé de la promotion de l’investissement privé, trouve du temps et du souffle pour ses parents de la Région des Grands Ponts.

C’est qu’il a décidé d’être le canal de transmission des préoccupations des villages des départements de Dabou, de Grand-Lahou et de Jacqueville au sommet de l’État ivoirien.

Aussi depuis quelques temps, le ministre a-t-il ouvert sa salle de réunion au 6ème étage de la tour A, où il reçoit, tour à tour, les chefs de villages de sa région.

Ces derniers qui ont visiblement approuvé la démarche constructive de leur fils répondent toujours présents au rendez-vous. Et n’hésitent pas à lui soumettre les difficultés de leurs villages respectifs dans un tableau bien élaboré, comme il le leur a demandé au cours d’une précédente rencontre.

Le vendredi 13 mars 2020, était le tour des chefs des villages Ahizis d’exposer leurs problèmes. Ils sont liés entre autres à l’adduction d’eau dans certains villages où la source de vie est quasi inexistante et de réparation de châteaux d’eau dans d’autres. Il a aussi été question de construction de salles de classe, de centres de santé (dispensaires et maternités), ainsi que de construction de logements d’enseignants et de sages-femmes. La séance de travail a également pris en compte des reprofilages (lourds) pour un accès moins périlleux à des villages et campements ahizis.

Le ministre a entendu ses hôtes l’informer de ce que plusieurs villages sont encore dans l’ombre et ont besoin d’être électrifiés. Quand d’autres localités, bien que bénéficiant de la lumière, demandent une extension électrique.

Il s’agit pêle-mêle des villages ahizis dont Abraco, Abraniamiambo, Alaba, Tiagba, Teffrédji, Gboyo, Tiagba PI, Kouassikro, Taboth, Bapo, Koko, Irobo, et la Sous-préfecture d’Attoutou. Dans cette dernière localité, il est question de construire une résidence pour le Sous-préfet et y affecter un médecin.

Assisté de son Directeur de cabinet, Ibrahim Diarra, et de deux (2) Conseillers techniques, Sié Raoul et Nomel Yanick, le ministre Essis Emmanuel a fait remarquer qu’il entreprendra des rencontres avec les cadres, les femmes et les jeunes des trois (3) départements de la Région des Grands ponts dans les jours à venir. Cela, en vue d’être au même niveau d’information avec ses parents sur les différents problèmes spécifiques à chacun des villages ahizis et de prendre en compte toutes les propositions qui pourront être faites.

L’objectif étant d’approcher ses collègues dont les ministères sont directement concernés par ces préoccupations qu’il a pu recueillir auprès des têtes couronnées. Ensemble avec eux, au cours d’une séance, ils sauront ce qui a été déjà réalisé et ce qui doit l’être dans les prochains jours, pour le bonheur des populations des Grands Ponts.

Frimo Koukou Djipro