Cette rencontre, Erick Koné, président de Challenge Africain pour le renouvellement des politiques économiques et de développement (Carped) l’avait souhaitée depuis septembre 2020 à Gagnoa en présence de nombreux chefs Krous. De son avis, celle-ci devrait contribuer au renforcement de la paix, de la réconciliation nationale et à la stabilité du pays.

Le président Alassane Ouattara a informé l’opinion nationale et internationale le mercredi 21 juillet 2021 à la suite d’un conseil de ministre,  de sa  rencontre avec l’ancien Président Ivoirien Laurent Gbagbo. Le mercredi 26 juillet cette rencontre attendue a tenu toutes ses promesses. Si ce dialogue direct entre ses deux adversaires d’hier s’est établi, c’est aussi par les multiples actions de sensibilisation et d’éveil de conscience en faveur de la paix et de la cohésion sociale entreprises par Erick Koné, président de Challenge Africain pour le renouvellement des politiques économiques et de développement (Carped). En effet, à l’orée des élections présidentielles de 2020, en pleine période de désobéissance civile, le président du Carped n’a cessé d’interpeller toutes les forces vives de la nation sur la nécessité de la cohésion sociale et la paix, pilier nécessaire d’un développement économique et social de la Côte d’Ivoire.

Dans son propos liminaire du lancement de sa campagne de sensibilisation pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire le mardi 19 août il proposait que Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara se rencontrent et se parlent sans intermédiaires.

« Le président Laurent Gbagbo et le président Alassane Ouattara doivent se parler directement sans qu’il y ait des intermédiaires. Ce sont des frères qui viennent de la mère patrie la Côte d’Ivoire. Tous ceux tapis dans l’ombre qui luttent contre cette rencontre doivent arrêter. Aucun sacrifice n’est de trop pour la paix et la stabilité de notre pays », avait-il prévenu.

A la suite de cette conférence de presse, le président du Carped a parcouru, hameaux et villages, coins et recoins de toutes les régions de la Côte d’Ivoire pour sensibiliser la population à la cohésion sociale et rappeler l’importance d’un dialogue direct et franc entre le président Laurent Gbagbo et le président Alassane Ouattara. L’engagement du leader dynamique et visionnaire Erick Koné pour cette quête de paix et de stabilité l’a emmené à fouler le sol de Gagnoa où il a échangé avec les chefferies, les notabilités, les jeunes, des cadres, des chefs religieux et des administrateurs de la région. Payopa, Mama, Ouragahio, Bayota Guibéroua, Divo sont des circonscriptions qui ont été visitées par le président du Carped.

Ces rencontres avec toutes les forces vives de cette région s’est soldée par le giga meeting tenu à la place Laurent Gbagbo de Gagnoa où le message avait été clair. « Nous devons prioriser la paix et la cohésion sociale dans notre pays. Tôt ou tard, les deux grands hommes de notre nation se verront. Le président Laurent Gbagbo rentrera au pays et rencontrera son aîné le président Alassane Ouattara et notre pays renforcera la paix et la réconciliation nationale ».

Malgré les coups obtenus à cause de son engagement pour la paix et la stabilité, le président Erick Koné s’est toujours investi corps et âme pour ce challenge de la réconciliation nationale. Depuis 2011, son combat sans relâche à accompagner la Côte d’Ivoire dans son processus de stabilité. Ses actions en faveur de la paix méritent le prix Nobel de la paix. Le gouvernement avec à sa tête, le président Alassane Ouattara, et l’ensemble des acteurs politiques, devraient soutenir ardemment les efforts du Carped dans la recherche effrénée de la paix et de la réconciliation.

Séraphin Kouamé