L’un des responsables de mouvements de soutien à l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Kigbafori Soro, a été enlevé dans la nuit du samedi 17 août 2019 à Lokoua dans la commune de  Yopougon.

Enlevé aux environs de 19 heures, Léonard Niaba, président de l’Union fédérale de Grand Lahou, Lôh Djiboua, du Gbôklê des Grands Ponts pour Guillaume Soro (UFL2G-Soro), a été retrouvé dans un champ de bananier après avoir été torturé. En témoignent les marques de torture visibles sur les différentes parties de son corps après admission dans une clinique de la commune.

L’on se rappelle que ce  mouvement de soutien du Lôh Djiboua et des Grands Ponts avait à deux reprises apporté son soutien à Guillaume Soro lors de son éviction de l’Assemblée nationale le 8 février 2019 à travers une conférence de presse. La seconde sortie fait suite au refus de  Souleymane Kamagaté alias Soul To Soul, un fidèle proche de Soro, de rejoindre son nouveau poste d’affectation en tant qu’ambassadeur.

Cette énième agression sur les hommes à Soro augmente de jour en jour, les tensions à l’approche des élections présidentielles d’octobre 2020. Il y a peu, des responsables d’autres mouvements de soutien avaient été interpellés. Certains leaders sont encore dans les geôles de la détention.

Le président du comité politique (CP) Guillaume Soro, a affiché publiquement son intention de briguer la présidentielle de 2020 dans son pays.

Guy Lasme