(Source : CP)-Les prestataires de service de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire constitués au sein du collectif des fournisseurs de l’Assemblée Nationale (Cofanci), ne savent plus à quel saint se vouer.

Cela fait trois (03) ans qu’ils peinent à entrer en possession de leurs
 dus qui s’élèvent à 1, 544,441 184 milliard de FCFA. Malgré les multiples tentatives de recherche de solution à l’amiable auprès des autorités compétentes que sont Amadou Soumahoro président de l’Assemblée nationale et Kafana Koné ministre chargé des relations avec les institutions, ces chefs d’entreprises et leurs familles restent désabusés.

Fac simulé du courrier du collectif des fournisseurs au Gouverneur du district d’Abidjan

D’autres rencontres avec le ministère du budget chargé du portefeuille de l’État, la direction générale du budget et la direction générale du trésor n’ont pas produit les résultats escomptés.  Car, une tentative de rapprochement entre les membres de la Cofanci et la direction des affaires administratives et financières de l’Assemblée nationale pour le paiement des factures, n’a jamais abouti. Alors que le budget 2021 étant en place, il s’agit de faire un réaménagement budgétaire, afin de mettre un terme à cette situation désastreuse qui perdure.

Les fournisseurs implorent la clémence du président de l’Assemblée nationale, afin qu’il soit regardant sur la situation qu’ils traversent et qui n’honore point cette illustre institutions.

Source : CP