C’est reparti pour le concours Awoulaba après une année de pause en raison de la pandémie du covid-19.  Ledit concours promeut et valorise la beauté féminine africaine ! Le lancement de la 14ème édition du concours Awoulaba, s’est déroulé le jeudi 25 février 2021 au bureau Unesco Abidjan.

C’est Mme Dahon Geneviève, présidente nationale du comité Awoulaba Côte d’Ivoire (CACI) qui a donné toute la teneur de cette édition qui pour la circonstance aura pour thèmes ‘‘la culture, vecteur de résilience contre les discours de haine’’ et ‘‘pandémie de la covid-19, respect des mesures barrières’’.

Anne Lemaistre, représentante de l’Unesco s’est félicitée du retour de ce concours culturel qui revient après une année de pause dû à la covid19. Selon elle, ce concours fait la promotion de la diversité des expressions culturelles de la Côte d’Ivoire. C’est pour cette raison, a-t-elle estimé, que l’Unesco se joint à cette initiative.

« La Côte d’Ivoire est ouverte au monde par sa diversité culturelle. Célébrer un pan de la culture africaine est un grand pas dans la quête vers la consolidation de la paix et du vivre ensemble. Promouvoir les messages de paix, la culture comme vecteur de résilience, lutter contre les discours haineux. Afin d’œuvrer à l’instauration de la cohésion sociale au-delà de la valorisation culturelle. Ces valeurs sont chères à l’Unesco », a déclaré Mme Lemaistre. Et de révéler que l’année 2021 a été décrétée année des arts et la promotion africaine par l’Union Africaine».

Dahon Geneviève, présidente du CACI a précisé que l’accent sera mis sur le respect des mesures barrières un des thèmes du concours. « Nous voulons promouvoir la beauté par ce concours. Cette année c’est le pagne tissé qui a été choisi. Nous allons faire la promotion des valeurs culturelles et traditionnelles de chez nous », a-t-elle dit.

Le représentant du ministre de la santé, a pour sa part souhaité que les candidates Awoulaba soient les porte-voix du ministère de la santé auprès des populations dans le cadre de la sensibilisation contre la covid-19. Mme Esther Kouassi, représentant de Mme la ministre de la culture, a salué le comité Awoulaba pour le choix des thèmes qui selon elle est en parfaite adéquation avec le credo du concours Awoulaba.

« La culture doit rassembler prôner la diversité de nos expressions culturelles. La Côte d’Ivoire est un bel exemple de cette diversité. C’est pourquoi le ministère de la culture sera toujours là où la culture fait la promotion des valeurs culturelles et la beauté africaine  », a-t-elle conclu.

S.B