Les éléphanteaux repartent avec la médaille d’argent   après une finale perdue  aux tirs au but  (6-7 ; 1-1 TR)  du tournoi de football des jeux de la Francophonie.

La sélection ivoirienne finit sur la deuxième marche du podium. Le sort  a tranché en faveur des lionceaux marocains, victorieux des ivoiriens aux tirs au but après une égalité au soir du temps réglementaire.

Cueillis à froid (1-0) par les jeunes marocains, les poulains de Souhalio qui tenaient au la plus prestigieuse des médailles réussissent l’égalisation (1-1) la seconde. Un score qui conduira ivoiriens et marocains à l’épreuve fatidique des tirs au but. Les lionceaux de l’Atlas se montrent plus adroits que les oranges.

Sofiane kenine et les siens  en inscrivent  7 quand   les  coéquipiers de Willi Braciano, capitaine des Eléphanteaux en comptent 6. Le Maroc décroche la médaille d’or après un parcours sans faute. Les vert et rouge ont dans leur escarcelle 5 victoires  en autant de rencontres avec seulement un but encaissé.

La Côte d’Ivoire n’a pas réussi à remporter l’or comme en 2005 au Niger. Toutefois, Ulrich Meleke, Martial Kassi, Aké Loba, Diaby Souleymane  Willi Braciano et autres ont eu le mérite de faire oublier la triste aventure de Nice 2013 où ils sont sortis aux phases de poule. La  médaille de bronze revient au mali vainqueur de la RDC (2-1).

Mike Kôlou