Comment lever les barrières de méfiance et rassurer sa clientèle vis-à-vis de la vague de rumeurs entretenue relative à la consommation de l’un de ses produits phare, le fameux bouillon ‘’Cube Maggi’’ ?

Toutes ces raisons ont amené la société de fabrication suisse à initier des journées portes ouvertes depuis quelques mois. Ainsi, rendez-vous a été pris avec le Conseil national des organisations de Consommateurs de Côte d’Ivoire (CNOC-CI) ce jeudi 20 juin 2019 dans l’enceinte même de l’usine située en zone industrielle à Yopougon.

Echanges débat, visite de l’usine, concours de repas. Telles ont été les différentes rubriques qui ont animé ces journées portes ouvertes. Un message fort adressé à l’ensemble de sa clientèle qui, dubitative voire inquiète depuis quelques temps, était confrontée à une vague de rumeurs faisant croire que la consommation du bouillon Maggi l’exposait à de multiples maladies telles les accidents vasculaires cérébraux (AVC), l’obésité, l’hypertension etc.

Pour M Kpindrin porte-parole de Nestlé Côte d’Ivoire, l’une des raisons de l’existence de la multinationale est de « contribuer à un meilleur avenir en terme de nutrition et aussi la préservation de l’environnent». Ces différentes responsabilités, toujours selon lui, reposent sur « trois piliers: la conformité, la durabilité et la création de valeurs partagées : l’entreprise engrange des bénéfices qui sont partagés avec la société ».

La qualité et la sécurité dira-t-il, souffrent d’aucun compromis : A ce propos, il affirmera que « quatre cents (400) contrôles sont effectués sur les produits Maggi. Et ce, depuis le planteur jusqu’à la livraison chez le consommateur. » Nestlé Côte d’Ivoire affirme également à travers les propos de M Kpindrin, lutter contre la dégradation de l’environnement par la réduction de la consommation de plastique utilisé par l’usine, le recyclage de tous les déchets produits et le développement de nouvelles techniques afin de recycler la quasi-totalité des plastiques d’ici les années à venir.

Madame Rosine Kouassi, chef produit Maggi à la direction marketing Nestlé CI Yopougon, a quant à elle déclaré que l’initiative prise par Nestlé d’organiser ces journées portes ouvertes vise à dissiper les rumeurs constatées çà et là autour du bouillon.

« Il y a beaucoup de préjugés sur Maggi qui est le leader des bouillons en Côte d’Ivoire. Il était de notre devoir d’ouvrir les portes de notre usine pour rétablir la vérité, rassurer nos consommateurs sur la qualité de nos bouillons et sur le processus de fabrication qui entoure ces bouillons. C’est un vaste programme de sensibilisation et de communication de tous les consommateurs à tous les niveaux que ce soit».

Rosine Kouassi estime que le message est bien passé et l’objectif a été atteint au regard de l’engouement et des interventions des invités. Selon les organisateurs, l’utilisation de Maggi dans les repas ne doit pas être accompagnée de celle du sel. Un dosage par personne étant déjà respecté : deux (2) tablettes de Maggi pour six (6) personnes sans utiliser le sel. Cette précaution selon les responsables Nestlé a pour but d’éviter les maladies rénales et cardiaques chroniques.

Le bouillon Maggi est constitué de neuf (9) ingrédients (ail, piment, poivre, huile de palme raffinée, clous girofle, glutamate, oignons, sucre, sel).

Guy Lasme