Le candidat du Pdci-Rda à l’élection présidentielle d’octobre 2020 a été investi ce samedi 12 septembre à la place Henri Konan Bédié de Yamoussoukro.

Henri Konan Bédié a plutôt tenu un discours programme. Même s’il a par moment envoyé des pics à son rival, Alassane Ouattara. Henri Konan Bédié qui a appelé les partis et mouvements politiques qui le souhaitent de soutenir sa candidature après qu’il l’aie endossée, a dévoilé un pan de son programme de société qu’il a d’ailleurs décliné en 4 volets stratégiques.

Son ambition majeure selon le candidat est de réaliser à court terme, la réconciliation nationale à travers l’adoption par tous d’un nouveau contrat social pour une Côte d’Ivoire réconciliée, unie et prospère. Selon l’ancien président, les Ivoiriens ont besoin d’une Côte d’Ivoire reconstruite. «Cette reconstruction doit être une œuvre collective menée par toutes les Forces vives de la nation, dans le cadre d’un dialogue politique et social inclusif ».

Le président du Pdci-Rda s’est engagé dès son accession au pouvoir au soir du 31 octobre à former un gouvernement de large ouverture fédérant toutes forces vives de la nation qui aura pour missions de mettre en œuvre un programme, structuré en quatre (4) volets stratégiques, comportant vingt-six (26) engagements majeurs. Il s’est aussi engagé à faciliter le retour de tous exilés, la libération de ton les prisonniers politiques et militaires de la crise postélectorale jusqu’à ce jour.

Henri Konan Bédié compte accroître la richesse nationale dans tous les secteurs de production, avec une amélioration qualitative des systèmes de production adossés à une fiscalité à base élargie pouvant induire une croissance soutenue du PIB entre 8,5% et 9,5% à l’horizon 2025 et assurer une meilleure répartition des fruits de la croissance par une affectation efficiente des ressources publiques vers les couches sociales les plus vulnérables, à travers des projets et programmes pour les pauvres.

Ces projets ciblés, en faveur des populations démunies, seront contenus dans les quinze (15) masses de projets plurisectoriels, à réaliser de 2020 à 2025, d’un montant de 46 000 milliards de francs CFA. Côté sécuritaire, Henri Konan Bédié s’est engagé à apporter une réforme dans le fonctionnement des forces de sécurité que sont la police nationale et la gendarmerie nationale et à doter l’armée nationale d’une nouvelle loi de programmation militaire pour renforcer son action et son rôle.

Selon Bédié, toutes ces innovations qu’il s’engage à entreprendre et qui sont des facteurs incontournables de paix, de développement et de stabilité, s’inscrivent parfaitement dans sa vision de bâtir une Côte d’Ivoire réconciliée, unie et prospère. Le secteur privé n’a pas été omis.

Quand il jette un regard sur la gestion du régime Ouattara, le président Bédié a estimé que le «Rhdp n’a ni vision ni objectif à long terme. projetée à l’horizon 2020, évoquée dans tous les discours officiels n’a pas été une réalité et la misère ne cesse de croître. Leur modèle macroéconomique a généré une croissance appauvrissante sur la période 2012-2020, avec un taux de pauvreté de plus de 47%, malgré un taux de croissance du PIB en moyenne de 7,6% sur la même période. Les tenants du pouvoir RHDP n’ont jamais eu pour objectif de parvenir à une meilleure redistribution des richesses nationales », a-t-il dénoncé.

S’inspirant d’une citation de Confucius selon laquelle ”quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt”, HKB, a fait savoir que les militants du Rhdp «quand pour la nation les sages de notre pays montrent la voie de la paix, ils s’obstinent à violer la constitution, à se parjurer en voulant un 3ème mandat».

Benedictus Elysée, envoyé spécial à Yamoussoukro