Depuis quelques jours, une information selon laquelle le président Valentin Kouassi aurait été appelé par la Brigade de recherche de la gendarmerie circulait. Le Bureau national de la Jpdci- rurale, en l’absence du président Innocent Yao en mission à L’Ouest du pays, est allé à l’information. Cette information a été confirmée.

Par respect des institutions de la République, le président Valentin Kouassi s’est rendu, le lundi 1er juillet à la Brigade de Recherche, assisté d’un conseil d’avocat pour répondre à la convocation. Il a été auditionné pendant toute la journée de ce lundi 1er. Tous les frères et sœurs, militantes, militants et sympathisants du PDCI-RDA attendaient le président Valentin Kouassi pour un probable retour à son domicile.

Mais grande fut la surprise de tous, de savoir que le Président Valentin Kouassi a été conduit à une destination inconnue. Aux dernières nouvelles, le président Valentin Kouassi a été conduit au poste de police de la caserne de gendarmerie d’Agban (Abidjan). Informée, une équipe de la Jpdci-rurale s’est rendue au camp d’agban à l’effet d’avoir les nouvelles du président Valentin Kouassi.

Malheureusement, elle a été interdite d’accès au camp. Le conseil juridique a informé l’opinion que le président Valentin Kouassi sera conduit devant un juge ce matin du mardi 2 juillet 2019. -Face à cette situation, la Jpdci-rurale apporte son soutien sans faille au président valentin Kouassi,

– La Jpdci-rurale demande à tous ses camarades de se mobiliser pour accompagner le Président valentin Kouassi au palais de Justice d’Abidjan plateau ce matin

-La Jpdci-rurale demande la libération immédiate du président Valentin Kouassi.

-Aussi la JPDCI-RURALE demande au pouvoir en place de laisser l’opposition, dans un équilibre démocratique, jouer son rôle sans toutefois être bâillonnée.

Pour la Jpdci-rurale

Le Bureau exécutif national