‘‘Qui veut aller loin ménage sa monture’’. Cette maxime s’apparente bien à Prince Gautier Maskott. En effet ce français qui a ses origines africaines (Congo et Cameroun) qui a fait ses premiers pas sur la scène musicale par la danse, a fait sa reconversion en tant qu’artiste chanteur. D’ailleurs les exemples sont légion dans le milieu du showbiz africain.

Chorégraphe dans l’âme, c’est en 2000 que Prince Gautier Maskott a commencé véritablement son art de danseur. Il y avait été encouragé à l’époque par Quentin Moyascko, le meneur du groupe Extra Musica International. Au fil des années, il se tape une bonne formation musicale auprès des aînés.

Ainsi, en 2007, il décide de grossir le nombre des artistes chanteurs en multipliant les singles jusqu’en 2012. Mais, le succès de Prince Gautier Maskott viendra surtout avec le titre ‘‘Afro Klyps’’, largué en décembre 2012. Très vite, il se fait apprécier au Cameroun, son deuxième pays de par sa maman. Puis, le danseur-chanteur récidive avec le remix de la chanson ‘‘Afro Klyps’’, en collaboration avec CNN (ex-membre du Quartier Latin) et DJ Evra, qui cartonne dans le milieu de la diaspora congolaise et camerounaise en France. Et en 2017, 2018 et 2019, Prince Gautier Maskott sort avec son propre label MMP Productions les chansons ‘‘Doucement’’, ‘‘Te quiero’’ et ‘‘N’Dombolo à AA Prestige’’. Dont les clips ont été réalisés respectivement à Abidjan (Côte d’Ivoire), Biot (France) et à Brazzaville (Congo).

Désormais dans la cour des grands, Prince Gautier Maskott sort un maxi-single intitulé ‘‘Faites comme moi’’. Dans cette œuvre, le français d’origine congolo camerounaise se souvient du chanteur congolais, Aurlus Mabélé à travers la chanson ‘‘Hommage à Aurlus Mabélé’’, qui a rangé définitivement le micro en 2020. Prince Gautier Maskott se prépare pour la plus grande promotion de son opus à Abidjan. A confié son staff managérial d’Abidjan.

La Rédaction