Un panel porté sur le piratage informatique a réuni le jeudi 5 septembre à Abidjan-Plateau (Côte d’Ivoire) des experts internationaux et locaux en sécurité informatique. L’objectif a été de réfléchir sur les enjeux clé de sécurité et sur la problématique.

Initiative de Talentys security days, cette rencontre qui est à sa 3ème édition a eu pour thème ‘‘ let’s take advantage of visibility’’ (Ndlr: profitons de la visibilité en français). Ce thème est choisi en vue de désigner la capacité à avoir  la visibilité sur tout ce qui concerne les menaces d’attaques informatiques.

« Il n’existe pas de risque zéro en matière de sécurité informatique » reconnaissent ces experts venus d’horizons divers. Selon Auguste Diop, directeur général de l’entreprise organisatrice, ces rencontres constituent un espace de réflexion, de partage d’expériences, de construction et de prévisions relatives au renforcement des collaborations entre les différentes entreprises. Il s’agit surtout, de prendre de l’avance.

Auguste Diop a fait savoir que le thème axé sur la primauté de la visibilité, donc de la traçabilité sur ces systèmes d’information, a pour but de garantir le niveau de performances requis des autres briques de sécurité.

Lassri Badr consultant en cyber sécurité, architecte solutions chez Star affirme pour sa part qu’il n’y a pas de sécurité parfaite. Il n’y a pas de zéro risque ! Cela n’existe pas. Pour lui, il y aura toujours des failles, des briches, des hommes qui se feront toujours pirater. Et cela dépend de l’investissement que « vous mettez » en place pour pouvoir « vous sécuriser en premier lieu ».

Comment se sécurité ? L’expert en cyber sécurité indique qu’il faut avoir un plan d’actions qui, lui-même a plusieurs vecteurs dont le schéma directeur : ce sont des gens qui font de l’accompagnement, ce sont des consultants, des architectes. « La lutte contre le piratage informatique est un travail quotidien; un challenge; ce n’est pas un métier fixe, ni répétitif. Chaque jour il y a des menaces. Et vis-à-vis de ces menaces, vous devez être équipé soit en solutions ou des procédures. Mais il faut le faire en contre mesure pour pouvoir bloquer les attaques ».

Selon la responsable commerciale Affoussiata Koné de Talentys la visibilité constitue de nos jours, le chaînon manquant parmi toutes les briques de sécurité qu’on a pu empiler durant toutes ces années au sein de « notre système d’information ».

Poursuivant, elle a indiqué qu’il faut « la visibilité parce qu’on ne peut protéger que ce qu’on connait, ce qu’on voit et ce dont on a la maîtrise. Il faut avoir la visibilité au sein de son organisation, au sein de son réseau, de ses applications, de ses utilisateurs afin de pouvoir adapter et apporter les meilleures réponses en matière de cyber sécurité ».

Guy Lasme