L’affaire de la plainte contre l’ancien premier ministre ivoirien connait de nouveaux épisodes. En effet, la juge d’instruction, Sabine Kheris avait rédigé une convocation adressée à Guillaume Soro qui devrait se présenter dans son cabinet (de Paris) ce mercredi 24 novembre 2021. Mais malheureusement l’ancien premier ministre ivoirien ne réside pas en France.

Ses conseils d’avocats ont déposé ce jour, selon Maître Affoussiata Bamba Lamine, avocate au barreau de Paris, « une note par devant Mme Sabine Kkéris aux fins d’obtenir un non-lieu ».

(Re) lire: Plainte contre Soro: Le rapport des avocats de Michel Gbagbo qui dédouane l’ex Pan et met Ouattara face à ses responsabilités

L’avocate principale de Guillaume Soro a rappelé qu’au moment des faits, son client bénéficiait de l’immunité de premier ministre et chef du gouvernement. C’est pourquoi, a-t-elle justifié qu’ils « vont demander l’annulation de l’ensemble des actes de procédure pris en violation de l’immunité pénale de l’ancien Premier ministre ».

Fac-Similé de la note de la note adressée à Sabine Khéris

Et l’analyse des avocats de M. Soro est tout aussi « celle du Procureur de la République et de la Cour de cassation », fait savoir Maître Robin Binsard, l’un des avocats du président de GPS.

L’ancien président de l’assemblée nationale ivoirienne a estimé dans un tweet, qu’il y a une collision politique netre Paris et Abidjan. « Pourquoi mon petit doigt me dit qu’il y’a une fumée politique et une collusion entre Abidjan et Paris dans ce traquenard judiciaire? Je vous le dis mon petit doigt se trompe rarement. N’arrive à l’homme que ce que Dieu permet! Merci à mon conseil d’avocats ».

En tout cas ça promet des vagues !

Ghislain Coulibaly