Les populations de la région de Gontougo (Bondoukou) ont connu une effervescence sans pareille le samedi 20 octobre 2019. La raison, une action hautement sociale dans le domaine médical portée par M. Bamba Salia, cadre du Gontougo. En effet, les 14 et 15 septembre 2019 ont eu lieu le dépistage aux hépatites virales B et C à Bondoukou, Soko, Ouélékei et Motiamo, précédé d’une semaine de sensibilisation sur les ondes des radios locales.

Le samedi 20 octobre 2019 a été choisi pour la remise des résultats. Sur un effectif de 1500 bénéficiaires : 52 sujets sont déclarés positifs à l’antigène HBS donc porteurs du virus de l’hépatite B, 16 sujets positifs à l’anticorps HVC, porteurs du virus de l’hépatite C. L’Ong Assistance à Tous en Côte d’Ivoire (2AT-CI) est commise à la prise en charge progressive des sujets. A cet effet, l’analyse de la PCR a été effectuée sur les 16 sujets porteurs de l’hépatite C.

Ce faisant, 06 personnes ont été déclarées malades de l’hépatite C et en phase de faire des complications. Le Parrain Bamba Salia a déjà mis la main à la poche pour la prise en charge totale de ces patients. La sensibilisation, le dépistage, la remise des résultats est évaluée à la bagatelle somme de 05 millions 500 fcfa sans compter les kits offerts par les partenaires du projet dont : le ministère de la santé publique, le programme national de lutte contre les hépatites virales, LILHVI, et CODIMED.

Mme Cissé Mamine, présidente de l’Ong 2AT-CI précise qu’«à l’occasion de la phase 2 de cette opération zéro hépatite dans le Gontougo, nous avons mis sous traitement médical, les 06 malades (…) L’étape 3 de l’opération consistera à faire vacciner les sujets déclarés sains et réaliser le PCR des sujets porteurs de l’hépatite B, à l’effet d’identifier et de mettre sous traitement des malades. Il aura un suivi médical chaque 03 mois jusqu’à guérison totale».

La vaccination concernera 1182 personnes pour un coût estimatif de 4 127 000 FCFA tandis que la PCR des 52 cas de l’hépatite B est estimée à 3 120 000 F Cfa soit un montant total de 7 147 000 F Cfa à mobiliser par Bamba Salia pour la suite du projet. Il dit avec sérénité : « la santé n’a pas de prix, nous sommes prêts pour la santé de nos parents ».

Sercom Bamba Salia