Les numéros de portables du chef de l’État, d’Édouard Philippe et de quatorze ministres figurent parmi les appareils ciblés par le logiciel espion pour le compte du Maroc. Ces révélations interrogent la sécurité nationale et les relations diplomatiques de la France. Emmanuel Macron a été ciblé en 2019 par le logiciel espion Pegasus, pour le compte du Maroc. Le président de la République fait partie des treize chefs d’État ou de gouvernement victimes du système d’espionnage révélé par Forbidden Stories,…